|

Alpes Autrichiennes

HomeMomentsAlpes Autrichiennes

Tyrol

La province autrichienne, longue vallée alpine baignée par l’Inn et aux paysages de montagnes à couper le souffle, signe l’ultime étape du roadtrip. Sillonnant les routes bordées de sapins, de villages bucoliques et fermes traditionnelles avant d’aller gravir les plus grands cols, l’allure sportive de l’Alpine A110 Première Edition perce la brume matinale pour faire son entrée sur l’aérodrome de St Johann. Sur le tarmac, la rencontre entre deux mondes où l’aérodynamisme et la légèreté font les mêmes fils directeurs.

Tyrol

Sortis du hangar, une dizaine de planeurs et monomoteurs, modèles anciens et de compétition déploient leur voilure, des ailes de 15 mètres pour les monoplaces standards à plus de 25 mètres pour les biplaces de performance.

En piste, ces machines de l’air fabriquées de carbone et de fibre de verre, affichent une silhouette longue et profilée et un poids léger – entre 300 et 850 kilos – capable de lancer dans le ciel ces oiseaux d’envergure. La brume s’éclipsant au fil des heures, la lumière du jour fait découvrir comme un mirage les montagnes avoisinantes et cimes enneigés du Tyrol. L’impression d’un monde idéal, et l’expression d’un calme absolu.

Le voyage en pays tyrolien se poursuit en direction du fameux Col de Silvretta. Sortie des longs tunnels de montagne, l’Alpine A110 Première Edition s’aventure sur des chemins plus sinueux. Entre prairies d’alpages verdoyantes et routes à flanc de montagne, se découvrent les villages authentiques du Tyrol aux chalets de bois et balcons fleuris, où résonnent tout proche les cloches des alpages. Longue de 22,3 kilomètres, la route mythique de Silvretta impressionne par ses panoramas sublimes sur les pics, les glaciers et lacs de retenue de la région, ses 34 virages en épingle à cheveux et courbes vertigineuses formant un paysage unique au monde.

Epousant les courbes à la perfection, l’Alpine A110 Première Édition quitte ses rubans d’asphalte pour atteindre le sommet du col à 2036 mètres d’altitude.

Sous un soleil radieux, les rives du lac du barrage de Silvretta-Stausee – un lac artificiel aux eaux d’un vert Véronèse devenu le lieu de pèlerinage de tous les amoureux des belles mécaniques -, font le point de vue remarquable sur les massifs environnant.