|

Londres, ville éclectique

AccueilLondres, ville éclectique

De Londres aux Highlands
Des rues de Londres à Manchester et son patrimoine industriel,
l’Alpine A110 traverse l’Angleterre pour rejoindre l’Ecosse
et ses paysages de bout du monde : les Highlands.
Un parcours unique sur les routes de légende.

Covent Garden

une carte postale de Londres. Un quartier de vie et de fête, scène du punk dans les années 70, où les pubs sont devenus légion, où la créativité s’exprime à chaque coin de rue. Sur les pavés d’Henrietta Street, là où le bon goût anglais a trouvé boutique, l’Alpine A110 s’arrête devant l’enseigne en mosaïque Frenchie, la dernière table du chef français Greg Marchand.

Covent Garden

Formé au restaurant Fifteen auprès de Jamie Oliver qui lui offre son surnom, le Frenchie passera quelques années à Londres. Une vie à cent à l’heure, rythmée par les Bacon sandwiches, les Fish and Chips, l’agneau et la « mint sauce » du Sunday roast au pub. Si c’est à Paris qu’il connaît d’abord le succès avec une première adresse rue du Nil, un bar à vin, un caviste et une cantine, il signe avec Frenchie Covent Garden un retour aux sources remarqué.

« Londres me séduit car Londres est une ville ouverte et vivante, une ville où je me sens totalement libre, explique Greg Marchand, une ville dont il faut capter les nuances, l’humour et les nombreuses influences, une ville où il faut vivre la cuisine ». Plus électrique qu’hier,

Covent Garden accueille son nouveau restaurant, une brasserie française et contemporaine qui ne copie pas Paris et marque une nouvelle évolution de sa cuisine. « Une rencontre avec les meilleurs produits, des viandes de Tim Wilson (du Ginger Pig) aux plus beaux fruits de mer écossais,

des plats qui parlent d’ici, comme le scone au sirop d’érable et lard fumé ou le Bread and butter pudding, et d’autres où se croisent les mondes ».

Brick Lane

Pour la fibre cosmopolite, cap à l’Est à Shoreditch, et son artère principale, Brick Lane. Une version du Londres populaire. Dans un paysage de briques, celles d’anciennes fabriques du XVIIème et des brasseries qui s’y installèrent, l’Alpine A110 trace son chemin sur l’une des rues les plus créatives. Là où les street-artistes du monde entier signent leur œuvre sur les murs. Où les marchés aux puces, ceux des artisans, de la mode et du vintage délivrent leurs meilleurs produits. Où la cuisine de rue, celle d’Inde, du Bangladesh, du Tibet… se goûte sur les stands du Sunday Up Market. Et où les traditions anglaises – cup of tea et banofee – persistent.

Brick Lane
Notting Hill

Notting Hill

A l’ouest, le quartier de Notting Hill affiche avec ses maisons victoriennes et pastels, un décor cinématographique idéal pour l’Alpine A110. De Portobello Road jusqu’à Westbourne Grove, un panorama du chic à l’anglaise, des galeries d’art et d’antiquités qui savent faire voyager et la douceur d’un dimanche matin chaque jour de la semaine. Kensington et Mayfair concluent la balade au cœur d’un Londres résolument éclectique. Celui des quartiers aux palais de briques rouges, du grand luxe et des collectionneurs de belles voitures. Pause ultime au bar du Connaught, l’un des fleurons hôteliers de la ville, et virées exclusives promises sur les boulevards de Hyde Park.