|

Villa d’Este

AccueilMomentsVilla d’Este

Le plus ancien concours d'élégance

Sous un soleil resplendissant dames et messieurs en toilettes raffinées flânent dans le parc de la Villa d’Este. Quelques sublimes voitures de collection, restaurées dans les règles de l’art, paradent dans les allées. Ce week-end de mai, ce grand hôtel, posé sur la rive du Lac de Côme, est un rêve d’esthète.

Le plus ancien concours d'élégance
<p>C’est en 1929 que ce domaine et ses jardins exceptionnels servent pour la première fois d’écrin à un concours d’élégance automobile, devenu aujourd’hui une référence internationale.</p>

C’est en 1929 que ce domaine et ses jardins exceptionnels servent pour la première fois d’écrin à un concours d’élégance automobile, devenu aujourd’hui une référence internationale.

<p>C’est en 1929 que ce domaine et ses jardins exceptionnels servent pour la première fois d’écrin à un concours d’élégance automobile, devenu aujourd’hui une référence internationale.</p>

Ultra sélectif, le jury désigne chaque année une cinquantaine de propriétaires et leurs véhicules. Véritables trésors de l’histoire automobile, quelques belles italiennes (Ferrari, Lamborghini, Alfa Romeo), mais aussi des Rolls Royce, Bentley, BMW, Aston Martin ou Jaguar font leur numéro de charme en affichant leurs lignes aristocratiques.

Le gratin, l’élite, la crème de la crème automobile… et pour la première fois cette année, Alpine en est, avec deux véhicules : l’Alpine Vision présentée par le directeur de la marque Antony Villain dans la catégorie « Concept cars et Prototypes » et une A110 1800 GR.IV inscrite par le collectionneur allemand Jürgen Clauss dans une toute nouvelle catégorie « Héros des étapes spéciales. »

Coup de foudre entre un Allemand et une petite Française

Coup de foudre entre un Allemand et une petite Française

A 25 ans, Jürgen Clauss acquiert l’une de ces berlinettes dont il rêvait depuis l’adolescence.

« L’A110 n’est pas conçue comme une Porsche ou une Mercedes. Ce qui compte pour moi, c’est d’être inspiré. La berlinette est agile, légère, puissante. Je suis tombée amoureux de sa silhouette. Une petite A110 n’est jamais importune. Elle est charmante et attire la sympathie de tous », explique-t-il.

A 54 ans, il a rendu leur gloire d’antan à une quinzaine d’Alpine, dont quelques modèles rares de compétition. Perfectionniste, Jürgen prête attention à chaque détail et fait en sorte de travailler dans le respect absolu des modèles originaux en étudiant des photos d’époque et en prenant contact avec des anciens d’Alpine.

Ravi d’être là, Jürgen assure qu’ « il était grand temps qu’une A110 participe à un concours prestigieux comme celui de la Villa d’Este. Elle est de cette trempe. »

Ravi aussi de découvrir la nouvelle Alpine Vision.
« Alpine a une histoire fantastique qui vaut la peine d’être ramenée à la vie. Je suis très heureux du travail accompli sur cette voiture. Le design est fantastique et la relation avec l’A110 bien visible. Pour le modèle de série, il faudra créer quelque chose de spécial, de différent, à la hauteur de ce prototype. Alpine n’a jamais suivi le courant alors il faudra être courageux et oser l’inattendu. »